Destinations Nature Paris

du 16 au 19 mars 2017

 

En 2012, nous avions participé avec un stand « Office de Tourisme du Montbardois » à ce salon Destinations Nature. À l’époque, le salon n’était pas à la même date que le Mondial du Tourisme. Depuis deux ans, le salon Destinations Nature consacré aux activités de plein air et plus particulièrement à la randonnée, communique directement avec ce salon du Tourisme sans achat d’entrée supplémentaire.

Cela est notre première participation au sein du collectif Itinérance du Comité Régional du Tourisme de Bourgogne Franche-Comté. Nous avons rejoint ce collectif en tout début d’année.

 

Emplacement du stand

Le stand de la région était très bien placé : dans une allée centrale et à deux allées de l’entrée spécifique au salon Destinations Nature.

C’est le Comité Régional du Tourisme qui a financé ce stand aux couleurs de la grande région. Les visuels mettaient en avant la nature et l’itinérance en Bourgogne Franche-Comté : le VTT, la randonnée et le cyclotourisme.

Huit comptoirs permettaient aux visiteurs de trouver des informations sur ces thématiques dans toute la région. Étaient représentés les Offices de Tourisme de Chalon, Mâcon, la Bresse Bourguignonne, Belfort, Dole, Métabief et Montbard. Ainsi que Destination 70, Terra Salina, le Parc du Morvan et la Grande Traversée du Jura. Les demandes de participation à ce salon étant nombreuses, nous avons dû (comme d’autres collègues) partager notre banque avec le Parc du Morvan : nos voisins !

 

La fréquentation : type de clientèle et demandes

Une majorité des visiteurs étaient de jeunes seniors. La clientèle était plus familiale le week-end.

Souvent des adeptes de la randonnée pédestre – un EcoTrail était d’ailleurs organisé le dimanche matin – et/ou du cyclotourisme. Mais nous avons eu des demandes sur le patrimoine également car ce n’est pas un salon uniquement dédié à la randonnée.

 

Les demandes portaient essentiellement sur la randonnée pédestre et le tourisme à vélo avec toujours des demandes sur le patrimoine et les activités en général.

Les habitants d’Île-de-France recherchent des idées de court-séjours : 2 h à 3 h de Paris et à la campagne pour « se déconnecter ». Ce besoin de se ressourcer se fait de plus en plus sentir depuis quelques années.

 

L’accès à notre région sans voiture est une demande importante pour ces territoires d’Île-de-France. D'autant plus sur une thématique nature où l’utilisation de la voiture individuelle n’est pas favorisée. Notre gare TGV est donc un bel atout. Ce qui n’était pas le cas du Parc du Morvan, difficile d’accès en transport public. 

Avec cet accès en train, il est plus facile de faire la promotion de notre véloroute et de notre location de vélo en réseau, VéliBourgogne. Pas besoin de voiture pour notre destination. Le guide pratique Vélibook a été très demandé (près de 200 exemplaires ont été diffusés).

Pour la randonnée pédestre, cela est également important mais il nous manque un équipement essentiel sur le territoire : le gîte d’étape pouvant accueillir de 10 à 25 personnes. C’est un hébergement privilégié par les randonneurs.

Comme très souvent, les Anis de Flavigny nous ont permis de mettre à la disposition des visiteurs des sachets d’anis. Ces derniers rencontrent toujours un grand succès et nous permettent d’accrocher le touriste potentiel.

 

268 contacts ont été enregistrés avec une moyenne de 70 contacts par jour : le vendredi était la meilleure journée et le dimanche la moins bonne. En effet, le week-end est plus propice à la balade dans le salon qu’aux renseignements pour des séjours programmés. 

L’accroche étant la Bourgogne Franche-Comté, les visiteurs demandent des renseignements d’ordre général sur la grande région. Nous attendons donc avec impatience de nouveaux supports de communication rassemblant la Bourgogne et la Franche-Comté. Nous avons eu de nombreuses demandes sur des territoires plus proches de Paris comme Sens, Auxerre et la Puisaye (Guédelon, Saint-Fargeau et le circuit Colette). Comme d’habitude, des demandes touchaient également Dijon et Beaune. Dijon était d’ailleurs présent sur le Mondial du Tourisme sur le stand du Comité du Tourisme Réceptif de Bourgogne. C’est avec cet autre collectif que nous avions l’habitude de faire des salons depuis deux ans.

 

Bilan

Participer à ce salon sous ces conditions financières très intéressantes (stand gratuit pour les adhérents au collectif Itinérance) était une réelle opportunité. 

Nous ne sommes pas les seuls à choisir ce créneau des activités de pleine nature. La France regorge de circuits de randonnées et d’itinéraires cyclables mais la combinaison de cette nature, de notre richesse patrimoniale et de l’accès en transport public devrait en faire une destination plus attractive. Ceci sous la condition d’une offre diversifiée d’hébergement et de restauration et d’un accueil de qualité chez nos prestataires et partenaires.

 

Salon Mondial du Tourisme Paris

du 17 au 20 mars 2016

  

Il s’agissait de notre deuxième participation à ce salon ! On peut également noter que le salon Destination Nature consacré aux activités de plein air et plus particulièrement à la randonnée, communiquait directement avec ce salon du Tourisme sans achat d’entrée supplémentaire.

 

Emplacement du stand

Nous avons choisi cette année de participer à nouveau au salon sur un stand mutualisé (économie de moyen et visibilité augmentée) : Destination Bourgogne et ainsi pouvoir participer à 2 salons.

Nous partagions un stand avec le Cassissium, la Moutarderie Fallot, l’Office de Tourisme de Nevers, le château d’Ancy-le-Franc, les Caves Patriarche

Nous étions idéalement situés dans la grande allée centrale du salon et juste à la jonction avec le salon de la randonnée, en plein passage.

 

La fréquentation :

type de clientèle et demandes

 

Une majorité des visiteurs étaient de jeunes seniors. La clientèle était plus familiale le week-end.

 

Nos atouts sont à la fois le côté nature (canal de Bourgogne) et le patrimoine.

Le patrimoine et le Tourisme à vélo ont été les deux principales demandes.

Viennent ensuite la randonnée pédestre,  les hébergements, la situation géographique, le tourisme fluvial et les Camping-car (aires de stationnement)

 

La demande correspond plutôt à du court séjour pour des individuels et petits groupes, week-end prolongés ou étape, du fait de la proximité de Paris. On peut noter la baisse de demandes de grands groupes type bus de 50 places.

Les demandes sur la randonnée provenaient elles essentiellement d’organisateurs pour des petits groupes sur un week-end voire une semaine comprenant circuits, visites, restauration et hébergements de groupes type gîte d’étape.

 

La location de vélos en réseau par le système Vélibourgogne est de plus en plus attractive, car la pratique du vélo en itinérance se développe et notre activité location permet le voyage en aller simple et le retour en train le long du Canal de Bourgogne. Notre guide Vélibook est donc un outil indispensable.

 

La proximité avec le stand du Château d’Ancy-le-Franc était un plus car nous pouvions nous renvoyer les personnes intéressées par le Canal de Bourgogne tel un fil conducteur.

 

L’accès en train correspond aussi à une réelle demande que ce soit en TGV ou en TER. Le manque ensuite de transports en commun reste une problématique à laquelle nous ne savons parfois que répondre (comment aller au château d’Ancy-le-F, à l’Abbaye de Fontenay, à la Forge de Buffon ?)

 

Les demandes concernant la location de bateaux sont en baisse car pour les visiteurs, cela reste une activité onéreuse, surtout en période de crise.

 

En quelques chiffres, ont été distribués : 300 plaquettes du Montbardois, 200 guides Auxois, 225 cartes (vélo, fluvial et Côte d’Or), 180 Vélibourgogne, 140 Vélibook…

 

Il nous tient également à cœur de faire découvrir des produits de la région. Les Anis de Flavigny et le Vignoble de Flavigny-Alésia étaient nos partenaires sur cette opération.

 

Autres demandes : Guédelon, l’œnotourisme et bien sûr Dijon et Beaune qui n’étaient pas présents.

 

Nous avons organisé un jeu concours sur les trois jours (300 bulletins) qui a très bien marché. 3 gagnants ont été tirés au sort : ils profiteront d’une location de vélos sur une journée accompagnée d’un panier pique-nique de produits auxois naturellement. Nous avons organisé ce jeu dans le but de récolter des adresses e-mail. Nous enverrons par la suite des newsletters à ces prospects pour les inciter à séjourner dans le montbardois.

  

Bilan

 

Nous avons eu une grande chance lors de ce salon car l’émission diffusée la veille sur France 3 « Des Racines et des Ailes » était consacrée à la Bourgogne. Les visiteurs venaient à nous spontanément nous parler des splendeurs Bourguignonnes. Il était donc facile de leur vendre le territoire.

 

De plus le contexte actuel d’insécurité n’incite pas les Parisiens à voyager très loin. On sent également que lors des derniers attentats ils ont subi un grave traumatisme et qu’ils ont besoin d’évasion, de calme et de s’aérer. Le Montbardois offre toutes ces possibilités.

 

La clientèle parisienne reste la 1ère en terme de fréquentation dans notre région.

Le fait d’être sur un stand mutualisé était également bénéfique : la visibilité est importante et la région Bourgogne est porteuse.

 

 

Salon du Tourisme Mahana Lyon

du 4 au 6 février 2016

 

 

L’Office de Tourisme du Montbardois a renouvelé sa participation au salon du Tourisme Mahana à Lyon pour la troisième année : deuxième participation sous le nom de « Destination Bourgogne ».

 

Emplacement du stand

Nous avons renouvelé notre mode de fonctionnement (économie de moyen et visibilité augmentée) : Destination Bourgogne.

Nous partagions un stand avec le Cassissium, la Moutarderie Fallot, l’Imaginarium, le club hôtelier de Haute Bourgogne, les caves Patriarche et le château d’Ancy-le-Franc. Nous étions donc le seul office de tourisme côte d’orien à être présent mais surtout avec le château d’Ancy-le-Franc, les seuls représentants du nord de la région.

Tout comme l’an dernier, nous étions tout proches du pôle Destination Saône-et-Loire.

 

La fréquentation : type de clientèle et demandes

Cette année, il n’y avait pas de salon des seniors (salon « Happy »), ce qui a entraîné une baisse de la fréquentation.

Mais la clientèle de ce salon reste majoritairement celle des seniors avec une clientèle plus familiale ou jeunes actifs le week-end.

 

Nos atouts sont à la fois le côté nature (canal de Bourgogne) et le patrimoine.

Les demandes portaient sur :

-       Les sites touristiques

-       Le canal de Bourgogne à vélo

-       Le tourisme fluvial

-       Les hébergements  et la restauration

-       La situation géographique (où se trouve Montbard ?)

-       Camping-car (aires de stationnement)

-       La randonnée

 

Sur l’ensemble des demandes, les sites à visiter sont arrivés en tête cette année suivis des itinéraires cyclables en Bourgogne. L’an dernier, le vélo (itinéraires, location et organisation du séjour) était la première demande.

Le Vélibook a été de nouveau très apprécié. La location de vélos en réseau par le système Vélibourgogne plait également : surtout pour la location en aller simple et le retour en train. La possibilité de prendre le train à un moment sur le parcours est très appréciée.

  

374 contacts – contre 225 en 2015 - (demandes de renseignements) ont été enregistrés : une moyenne de 124 demandes – 119 le vendredi, 145 le samedi et 110 le dimanche - par jour (à savoir que le samedi a été le jour le plus fréquenté en nombre de visiteurs, le dimanche le moins mais contrairement à l’an dernier, les contacts les plus intéressants se sont faits le dimanche). Les visiteurs qui prenaient simplement de la documentation sans question précise ne sont pas comptabilisés (même fonctionnement que les demandes au comptoir de l’Office de Tourisme).

Autres demandes : les circuits moto, des adresses de grands gîtes pour des réunions de famille (notre territoire est idéalement situé entre l’Ile de France et la région Rhône-Alpes pour des rassemblements familiaux), des sites dans le département de l’Yonne et bien sûr toujours Dijon qui est peu présent sur des salons grands publics

 

La région Bourgogne paraît toujours attractive aux lyonnais en raison de sa proximité géographique : seulement 2h30 en voiture mais aussi de sa notoriété en terme de bien-vivre (gastronomie et vins de Bourgogne) et de patrimoine.

Notre territoire est en effet la destination idéale pour un week-end de découverte. A noter que les lyonnais connaissent assez bien la Bourgogne du Sud, très pratiquée par les excursionnistes (balade à la journée) mais beaucoup moins la Côte d’Or, pourtant idéale pour un week-end de découvertes

 

Nous avons organisé un jeu concours sur les trois jours (300 bulletins) qui a très bien marché. 2 gagnants ont été tirés au sort : ils profiteront d’une location de vélos sur une journée accompagnée d’un panier pique-nique de produits auxois naturellement. Nous avons organisé ce jeu dans le but de récolter des adresses e-mail. Tout comme l’an dernier, nous enverrons deux newsletter afin d’informer cette clientèle sur les séjours et activités possibles dans notre région.

 

Bilan

C’est un salon qui nous paraît intéressant du point de vue de la clientèle (des seniors et des familles intéressés par notre territoire : le patrimoine) et de la proximité géographique.

Le fait d’être sur un stand mutualisé était également bénéfique : la visibilité est importante et la région Bourgogne suscite beaucoup d’intérêt

Nous serons également présents sur le salon du tourisme à Paris du 17 au 20 mars prochain.

Workshop Amsterdam

Mardi 1er mars 2016

 

Bourgogne Tourisme a chargé l’OT du Montbardois (Alexandra) – étant membre actif du Club vélo et labellisé accueil vélo - de se rendre à Amsterdam pour les représenter lors d’un workshop.

Il s’agissait de rencontrer principalement des Tour Opérators, des Agences de Voyages spécialistes ou intéressés par l’offre vélo en France et plus particulièrement en Bourgogne, et de leur présenter les atouts de notre région relatifs à cette filière. Des journalistes étaient également présents.

Ce workshop s’est déroulé sur une journée entière aux côtés de nos désormais partenaires de Franche-Comté.

 

Bilan du workshop

- environ 15 contacts

- la Bourgogne est une région qui séduit par la diversité de ses paysages, son patrimoine, ses vins et sa gastronomie et les pistes cyclables sont désormais nombreuses et de meilleure qualité

- la demande porte essentiellement sur un séjour à la semaine

- hors l’axe Dijon-Beaune, difficile de présenter des hébergements pour des groupes de 50 personnes

- l’axe Dijon-Beaune non sécurisé reste problématique

- pourtant les canaux de Bourgogne et Nivernais intéressent vraiment les néerlandais pour leur côté « nature »

- le binôme en matière d’offre vélo Bourgogne-Franche-Comté fonctionne bien

 

Salon Mondial du Tourisme Paris

du 19 au 22 mars 2015

 

 

Il s’agissait d’une première ! L’Office de Tourisme n’avait jamais participé auparavant à ce salon. On peut également noter que le salon Destination Nature consacré aux activités de plein air et plus particulièrement à la randonnée, communiquait directement avec ce salon du Tourisme sans achat d’entrée supplémentaire.

 

Emplacement du stand

Nous avons choisi cette année de participer au salon sur un stand mutualisé (économie de moyen et visibilité augmentée) : Destination Bourgogne et ainsi pouvoir participer à 2 salons.

Nous partagions un stand avec le Cassissium, la Moutarderie Fallot, l’Office de Tourisme de Nevers, l’Office de Tourisme de Chalon-sur-Saône, les Caves de Bailly et le château d’Ancy-le-Franc.

Nous étions idéalement situés dans la grande allée centrale du salon.

 

La fréquentation : type de clientèle et demandes

Le Salon Mondial du Tourisme fêtait en 2015 sa 40ème année d’existence.

 

Une majorité des visiteurs étaient des seniors. La clientèle était plus familiale le week-end.

 

Nos atouts sont à la fois le côté nature (canal de Bourgogne) et le patrimoine.

Les demandes portaient sur :

-  Le patrimoine

-  Le canal de Bourgogne à vélo

-  Le tourisme fluvial

-  La randonnée pédestre

-  Les hébergements

-  La situation géographique

-  Camping-car (aires de stationnement)

 

Sur l’ensemble des contacts, on peut noter de nombreuses demandes relatives au patrimoine. Des sites à découvrir plutôt sur du court séjour, week-end prolongés ou étape du fait de la proximité de Paris pour une clientèle d’individuels.

Les demandes sur la randonnée provenaient elles essentiellement d’organisateurs pour des groupes sur un week-end voire une semaine comprenant circuits, visites, restauration et hébergements de groupes type gîte d’étape.

La location de vélos en réseau par le système Vélibourgogne est toujours attractive : car elle permet la location en aller simple et le retour en train.

Notre guide Vélibook a également connu beaucoup de succès pour ceux qui veulent organiser eux-mêmes leur séjour en itinérance.

La proximité avec le stand du Château d’Ancy-le-Franc était un plus car nous pouvions nous renvoyer les personnes intéressées par le Canal de Bourgogne tel un fil conducteur.

L’accès en train correspond aussi à une réelle demande que ce soit en TGV ou en TER. Le manque ensuite de transports en commun reste une problématique à laquelle nous ne savons parfois que répondre (comment aller au château d’Ancy-le-F, à l’Abbaye de Fontenay, à la Forge de Buffon ?)

Les demandes concernant la location de bateaux sont toujours aussi fortes. Cela reste quelque chose qui fait rêver.

 

Autres demandes : les offres famille, l’œnotourisme et bien sûr Dijon et Beaune qui n’étaient pas présents.

 

Nous avons organisé un jeu concours sur les trois jours (400 bulletins) qui a très bien marché. 3 gagnants ont été tirés au sort : ils profiteront d’une location de vélos sur une journée accompagnée d’un panier pique-nique de produits auxois naturellement. Nous avons organisé ce jeu dans le but de récolter des adresses e-mail. Nous enverrons par la suite des newsletters à ces prospects pour les inciter à séjourner dans le montbardois.

 

Bilan

C’est un salon qui nous paraît intéressant. La clientèle parisienne est la 1ère en terme de fréquentation dans notre région. Le stand n’a pas désempli durant les 4 jours. Que ce soit  pour le tourisme culturel et les activités de loisirs, notre destination correspond aux besoins des parisiens ainsi que leur envie de prendre l’air pas très loin de la capitale.

Le fait d’être sur un stand mutualisé était également bénéfique : la visibilité est importante et la région Bourgogne est porteuse.

 

Salon du Tourisme Mahana Lyon

du 27 février au 1er mars 2015

 

Après un premier essai concluant en 2014, l’Office de Tourisme du Montbardois a renouvelé sa participation au salon du Tourisme Mahana à Lyon.

 

Emplacement du stand

Nous avons choisi cette année de participer au salon sur un stand mutualisé (économie de moyen et visibilité augmentée) : Destination Bourgogne.

Nous partagions un stand avec le Cassissium, la Moutarderie Fallot, l’Imaginarium, le club hôtelier de Haute Bourgogne, l’Office de Tourisme de Semur-en-Auxois et le château d’Ancy-le-Franc.

Nous étions situés à proximité du pôle croisière et à quelques stands de la Saône-et-Loire.

 

La fréquentation : type de clientèle et demandes

Le Mahana de Lyon fêtait en 2015 sa 35ème année d’existence.

L’invité d’honneur était la Bretagne

Comme sur Toulouse, le salon des seniors (Happy) avait lieu en même temps.

Effectivement, nous avons constaté qu’une majorité des visiteurs étaient des seniors. La clientèle était plus familiale le week-end.

 

Nos atouts sont à la fois le côté nature (canal de Bourgogne) et le patrimoine.

Les demandes portaient sur :

-       Le canal de Bourgogne à vélo

-       Le tourisme fluvial

-       Les hébergements

-       La situation géographique

-       Camping-car (aires de stationnement)

-       La randonnée

 

Sur l’ensemble des demandes, les itinéraires cyclables en Bourgogne arrivaient en tête : le Vélibook, nouveau document à destination des touristes à vélo qui pratiquent le Canal de Bourgogne à vélo en itinérance, a été très apprécié. Nous avions constaté cette demande l’an dernier et nous avons ainsi décidé de réaliser cette édition.

La location de vélos en réseau par le système Vélibourgogne est également attractive : surtout pour la location en aller simple et le retour en train.

 225 contacts (demandes de renseignements) ont été enregistrés: une moyenne de 75 demandes par jour (à savoir que le dimanche a été le jour le plus fréquenté et le samedi le moins : ce jour-là il faisait beau). Les visiteurs qui prenaient simplement de la documentation sans question précise ne sont pas comptabilisés (même fonctionnement que les demandes au comptoir).

Autres demandes : la pêche, les circuits moto, Guédelon qui dispose d’une forte notoriété et bien sûr Dijon et Beaune (route des vins) qui n’étaient pas présents.

La région Bourgogne paraît toujours attractive aux lyonnais en raison de sa proximité géographique : seulement 2h30 en voiture mais aussi de sa notoriété en terme de bien-vivre (gastronomie et vins de Bourgogne) et de patrimoine.

Notre territoire est en effet la destination idéale pour un week-end de découverte.

 

Quelques demandes groupes nous ont aussi été faites: des demandes concrètes de devis pour 2016.

 

Nous avons organisé un jeu concours sur les trois jours (300 bulletins) qui a très bien marché. 3 gagnants ont été tirés au sort : ils profiteront d’une location de vélos sur une journée accompagnée d’un panier pique-nique de produits auxois naturellement. Nous avons organisé ce jeu dans le but de récolter des adresses e-mail. Nous enverrons par la suite des newsletters à ces prospects pour les inciter à séjourner dans le montbardois.

 

Bilan

C’est un salon qui nous paraît intéressant du point de vue de la clientèle (des seniors et des familles qui ont un budget vacances conséquent : ils recherchent souvent des hébergements confortables et de bonnes adresses de restaurants) et de la proximité géographique.

Le fait d’être sur un stand mutualisé était également bénéfique : la visibilité est importante et la région Bourgogne est porteuse.

Nous allons de nouveau tester cette formule avec Destination Bourgogne sur le salon du tourisme à Paris du 19 au 22 mars prochain.

 

Salon du Tourisme Mahana Lyon du 7 au 9 février 2014

 

L’Office de Tourisme du Montbardois a participé pour la première fois au salon Mahana du Tourisme à Lyon. Notre choix s’est porté cette année sur ce salon en raison de l’augmentation de la fréquentation au comptoir des visiteurs en provenance de la région Rhône-Alpes : c’est la troisième région après la Bourgogne et l’Ile-de-France.

 

L’emplacement

Nous disposions d’un stand de 9 m2 avec réserve et avec une tour enseigne très visible (tour + comptoir aux couleurs de notre logo). Nous étions situés à proximité des autres structures bourguignonnes : stand commun du Comité Départemental du Tourisme de Saône-et-Loire et de Destination Bourgogne : groupement de plusieurs sites touristiques. Nous n’étions pas très loin des destinations vélos telles que la ViaRhôna Le stand était « décoré » de deux grandes bâches en tissu de 2 m x 2m : l’une représentant l’Abbaye de Fontenay et l’autre le Canal de Bourgogne avec un de nos vélos en location. Nous avions également emmené un vélo de la flotte Vélibourgogne et des Anis de Flavigny.

 

La fréquentation : type de clientèle et demandes

D’après les organisateurs, le salon Mahana Lyon a enregistré une hausse de 3.8 % de la fréquentation pour cette 34ème édition soit 28 029 visiteurs. La clientèle s’est répartit de la manière suivante : 30% le vendredi, 34% le samedi, 36 % le dimanche. La tenue du salon des séniors sur le même lieu a permis d’allonger la durée de visite du public. Effectivement, nous avons constaté qu’une majorité des visiteurs étaient des seniors. La clientèle était plus familiale le week-end. Sur l’ensemble des demandes, environ 60% portaient sur le vélo. Les itinéraires cyclables en Bourgogne ont connu un grand succès. Même si nous privilégions le Canal de Bourgogne –itinéraire qui traverse notre territoire-, nous avons également renseigné les visiteurs du salon sur les autres itinéraires (canal du nivernais notamment). Le patrimoine de notre territoire était également recherché : le visuel de Fontenay attirait l’œil des visiteurs, qui se demandaient s’ils avaient déjà visité cette abbaye. La région Bourgogne paraissait attractive aux lyonnais en raison de sa proximité géographique : seulement 2h30 en voiture. Notre territoire est en effet la destination idéale pour un week-end de découverte. Quelques demandes groupes nous ont aussi été faites: des demandes concrètes de devis pour 2015. A noter que nous avons eu des demandes précises sur des hébergements ou des visites pour des week-ends déjà programmés cette année. Comme sur la plupart des salons, nous avons eu des demandes sur les aires de camping-cars. Par contre peu de demandes sur les campings : la clientèle rencontrée était en recherche d’hébergement confortable et plutôt de charme « des hébergements sympas ». De même peu de demandes sur la randonnée : seulement 4 ou 5 sur les trois jours. Pour les demandes sur le vélo, la plupart portaient sur les parcours et sur les infos pratiques (hébergements,…). Ce qui nous a confortés dans notre projet d’édition d’un document papier sur l’itinérance le long du Canal de Bourgogne.

 

Bilan

Pour une première participation, nous sommes très satisfaits de ce salon. Notre présence était justifiée et nous pensons avoir incité plusieurs visiteurs à choisir Montbard et l’auxois pour une prochaine destination court-séjour. A nous de vérifier dans nos statistiques, la provenance des prochains touristes Lyonnais et de savoir s’ils sont venus suite à notre rencontre sur le Mahana.

Foire de Montbard 

Septembre 2013

Salon des Vacances à Bruxelles

du 31 janvier au 4 février 2013

 

 

L’Office de Tourisme du Montbardois a participé à la 55ème édition du salon des vacances de Bruxelles qui avait lieu du jeudi 31 janvier au 4 février 2013.

Les exposants bourguignons (environ une quinzaine de structures) étaient rassemblés sur un seul ilot Bourgogne sous la bannière « Nous sommes tous bourguignons » : « Daar is ideeren Bourgondïer » en néerlandais.

Pendant 5 jours, Alexandra et Angélique ont vanté à la clientèle belge les atouts de notre territoire en mettant en avant nos deux points forts : le patrimoine et la nature sans oublier une gastronomie bourguignonne de qualité bien connue en Belgique.

Après trois années de présence sur ce salon, il nous a semblé avoir gagné en reconnaissance et en notoriété. 50% des visiteurs intéressés par Montbard et sa région l’étaient en raison d’une relative proximité géographique (entre 5h30 et 6h de route) depuis Bruxelles et envisageaient notre territoire comme destination. Parmi ces touristes en puissance, une grande majorité pratiquait le vélo. C’est ainsi que notre vélo-route et l’activité de location de vélos en réseau (Vélibourgogne) étaient fort attractive. L’autre moitié d’entre eux souhaitait passer une nuit ou deux en Bourgogne sur la route des vacances destination le Sud de la France. Ils recherchaient une destination à mi-parcours mais riche en sites touristiques. Le montbardois correspond à ces critères.

Deux autres demandes sont à noter : le tourisme fluvial et les aires de stationnement pour camping-cars.

Les visiteurs étaient en grande partie des seniors et cherchaient des idées de séjour pour 2014. La clientèle du week-end comprenait également des jeunes actifs, toujours intéressés par le patrimoine et les activités de pleine nature.

A rappeler que la France est un pays très grand pour les belges : en effet la Bourgogne à elle seule représente quasi la totalité du territoire belge !

La fréquentation du salon des vacances de 2013, s’élève à 105 513 visiteurs, ce qui représente une augmentation de 3% par rapport à l’édition 2012.

Le bilan de cette troisième participation est donc satisfaisant.

Destination nature : Salon des nouvelles randonnées à Paris,

du 30 mars au 1er avril 2012

  

L’Office de Tourisme du Montbardois a participé pour la première année au salon de la randonnée à Paris, Porte de Versailles, du vendredi 30 mars au dimanche 1er avril.

Nous avons effectivement depuis l’automne dernier les outils nécessaires à une présence sur un salon thématique tel que celui de la randonnée : fiche circuits pour le pédestre, carte et location de vélos pour le cyclotourisme.

 

L’emplacement

Ce salon était divisé en plusieurs espaces : villages des sports, village équipementiers, destinations lointaines, village des tours opérators, destinations France et village des hébergements insolites. L’Office de Tourisme du Montbardois était situé dans l’espace « Destinations France » à proximité du stand de « Yonne tourisme » et de l’Office de Tourisme de Joigny. Nous disposions de 9 m2 avec un angle. Nous avions installé la bâche, réalisée pour le salon des vacances de Bruxelles, en fond de stand, accompagnée d’un autre visuel monté sur un roll-up. Ces visuels mettent en valeur nos deux atouts : le patrimoine et la nature. Tout comme à Bruxelles, un vélo avait été placé sur le devant du stand. Nous avons proposé un jeu concours permettant aux visiteurs de gagner un séjour deux jours / un nuit « le canal de Bourgogne à vélo » et des locations de vélo.

 

La fréquentation et la clientèle

Nous n’étions pas situés dans l’allée centrale mais nous avons tout de même bénéficié d’une bonne fréquentation car les visiteurs faisaient le tour de tous les stands.

Pour la clientèle parisienne, la région Bourgogne est attractive et étant donné que nous n’étions que deux représentants de cette région (avec le Comité Départemental du Tourisme de l’Yonne accompagné de Joigny), les visiteurs nous ont beaucoup sollicités.

Ce salon grand public s’adresse à une clientèle aimant pratiquer la randonnée pédestre et les activités de pleine nature seule ou en petit groupe. Les randonneurs présents sur ce salon affirmaient leur pratique en portant une sorte d’uniforme : chaussures de randonnée + sac à dos !

 

Les demandes portaient sur les circuits de randonnée pédestre. Nos nouvelles fiches circuit, éditées en partenariat avec Côte d’Or Tourisme et grâce au soutien du Crédit Agricole Champagne Bourgogne, ont eu beaucoup de succès. Notre offre de location de vélos avec le système Vélibourgogne a également intéressé la clientèle présente. Certains randonneurs se tournent vers le cyclotourisme suite à des problèmes de santé qui rend la pratique de la marche douloureuse. D’autres recherchaient spécifiquement ce type d’activités.

Le vendredi, premier jour du salon, a été une journée assez productive avec des demandes précises sur des séjours en petit groupe pour 2013. Les associations et les clubs de randonnée, en bon organisateur, ont déjà bouclé leur programme de sorties pour 2012.

 

Notre proximité géographique attire la clientèle de la région Ile de France et les visiteurs prenaient également des idées pour des courts-séjours hors saison. L’offre touristique du montbardois alliant visites de sites historiques et activités de loisirs convenait tout à fait aux visiteurs que nous avons rencontrés.

 

Nous avons également profité de l’ouverture récente du Muséoparc Alésia pour proposer un produit « Muséo Vélo » combinant location de vélos et entrée au Muséoparc. Les visiteurs ont été attiré par la nouveauté de ce site et avait eu connaissance, pour la plupart, de cette information dans les média les semaines précédant l’ouverture.

 

Montbard, en tant qu’arrêt TGV, a également suscité l’intérêt des visiteurs car tous ne connaissaient pas cet avantage supplémentaire de notre territoire. 

 

Bilan 

La clientèle d’Ile-de-France offre encore de nombreuses possibilités de développement. Si nous avons rencontré un certain nombre de personnes qui connaissaient déjà la région - soit parce qu’elles y avaient déjà effectué un ou plusieurs séjours, soit parce qu’elles possédaient une résidence secondaire en Bourgogne – une part importante des visiteurs n’associaient pas Montbard aux différents sites culturels à proximité et surtout sous-estimait la richesse patrimoniale et naturelle de notre territoire, ne la considérant pas comme une réelle destination touristique.

Des opérations de promotion –type salon ou autres- seraient donc à prévoir prochainement.